OnParOu.com : votre comparateur de voyages OnParOu.com : Agence de voyages et comparateur de voyages

LES BONS CONSEILS POUR VOTRE VOL




OnParOu.com : 0800 809 335 - Appel gratuit

0800 809 335

Contactez nos spécialistes
Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30
Le samedi de 10h à 17h - Appel Gratuit


blog Nous avons rédigé un article complet réunissant des conseils et des astuces pur appréhender au mieux un vol de nuit. Retrouvez cet article intitulé : "En forme après un vol de nuit ? Oui, c'est possible !..." >> Lire l'article


Sommaire :


Nous vous rappelons de nouvelles mesures de restriction au niveau des liquides dans les avions s'appliquent depuis 2007.
Vous pouvez télécharger la documentation prévue à cet effet sous format pdf en cliquant ici

 

 

Aidez les enfants à voyager

Plus on est jeune et moins on est sensible au décalage horaire. Il faut néanmoins se préparer à l'affronter. Avant le départ : Réveillez vos enfants plus tôt. Pour qui'ils soient moins déphasés, habituez-les petits à petits à l'heure du pays ou vous séjournerez. Par exemple, si vous séjournez d'ouest en est, essayez de les coucher une heure plus tôt chaque soir, les jours qui précèdent le voyage. D'est en ouest, mettez-les au lit une heure plus tard. Pendant le voyages : Optez pour les vols de nuit. Si les enfants dorment pendant tout ou partie du trajet, ils seront moins fatiguées à l'arrivée et devraient retrouver plus rapidement leurs marques. A l'arrivée : Acceptez qu'ils dorment et mangent à la demande. Bien sûr, vous devez favorisez une adaptation progressive aux rythmes locaux mais n'hésitez pas à arrondir les angles en octroyant des en-cas et en leur permettant de faire des siestes hors des horaires normaux.

[Sommaire]





Ne négligez pas vos petits problèmes de santé avant le départ

Certains petits problèmes de santé (otites, caries dentaires, névralgie, rhumes…) peuvent être amplifier par la pressurisation et l’air conditionné. Pensez dans tous les cas à prévoir de l’aspirine ou du doliprane. Proscrivez avant de monter dans l'avion, les plats épicés type couscous : avec la pressurisation, les crises d'aérophagie sont fréquentes. Pour la même raison, évitez les boissons gazeuses en vol.


[Sommaire]





Evitez le stress de l'embarquement

Retenez attentivement l’heure à laquelle vous êtes convoqué pour le début de l’enregistrement et prenez vos disposition pour arrivez en avance ; ce qui vous permettra de prendre votre temps pour le cas échéant trouver une place de parking, se rendre dans le bon terminal (toujours inscrit sur votre billet), trouver le bon comptoir du voyagiste… Bref, une demi-heure de recherche dans l’aéroport est souvent nécessaire avant de trouver le bon interlocuteur : évitez donc d’accumuler le stress en arrivant en retard dès le départ !


[Sommaire]





Préférez un siège côté couloir si vous êtes sujet à la claustrophobie

N’hésitez pas à demander au moment de l’enregistrement un siège côté couloir ou un siège au niveau des issues de secours si vous êtes claustrophobe. Vous vous sentirez moins confiné et pourrez vous lever plus facilement pour faire quelques pas.


[Sommaire]





Favorisez votre circulation sanguine durant le vol

Pour éviter les risques cardiaques, vous devez activer votre circulation sanguine notamment lors des vols longs courriers : au delà de 6 heures de vol. Pour cela, levez-vous au moins une fois durant le vol et faîtes quelques pas dans le couloir. Pensez à vous munir de vêtements amples afin de vous sentir plus à l’aise et afin de changer fréquemment de position. Choisissez des chaussures qui ne serrent pas (à la limite, des claquettes) ou alors, déchaussez-vous. Pour Madame, portez comme les hôtesses des long-courrier des mi-bas ou des chaussettes de contention.


[Sommaire]





Evitez les verres de contact

La pressurisation de l’avion entraîne une déshydratation de l’air dans la cabine qui assèche les yeux. Préférez donc provisoirement vos bonnes vieilles lunettes de vue.


[Sommaire]





Mettez vous en condition pour trouver le sommeil

Afin de ne pas arriver fatigué par le vol après notamment un long courrier ; il est important de dormir surtout s’il s’agit d’un vol de nuit. Afin de favoriser le sommeil, éviter les excès d’alcool et d’aliments. Buvez beaucoup (1 litre d'eau pour 5 heures de vol), pour faire face à la déshydratation de l’air dans la cabine. N’hésitez pas à prendre un sédatif léger ; pensez (avant de monter dans l’avion) à vous couvrir suffisamment (l’air conditionné provoque souvent une sensation de froid) ; enfin, n’oubliez pas les boules Quiès (un avion c'est très bruyant) et un masque anti-lumière. Dernière petite chose : pensez à acheter un cousin appuie-tête gonflable qui permet de maintenir parfaitement la tête. C’est un objet efficace pour trouver le sommeil et éviter de se retrouver sur l’épaule de son voisin ! Ces appui-tête se vendent quelque fois dans l’avion ou dans l’aéroport : duty-free, bagagerie…(valeur 10 € environ).


[Sommaire]





Réduisez les inconvénients du décalage horaire appelé "jet-lag"


L e décalage horaire entraîne généralement des symptômes gênants appelés communément "Jet Lag": nervosité, fatigue, somnolence… (à partir de 4 fuseaux horaires). Les voyages vers l’est sont les plus fatigants car vous allez dans le sens inverse du soleil. Dans tous les cas, adoptez immédiatement les horaires du pays visité et éviter le jour d'arrivée de fournir de gros efforts ou de prendre le volant sur de longues distances. Le premier soir, lors d’un déplacement vers l’ouest, prenez un somnifère léger pour vous endormir dès votre arrivée et éviter l’insomnie. Lors d’un déplacement vers l’est, prenez au contraire une ou deux tasse de café pour tenir jusqu’à la tombée de la nuit. L’objectif étant d’adopter au plus vite le nouveau rythme horaire.


[Sommaire]





Pensez à vous munir d’une trousse de toilette

Après un vol de nuit de plusieurs heures, il est très agréable de se faire une petite toilette. Constituez-vous une trousse de toilette pour le vol avant le départ : nécessaire habituel, lingettes, crème hydratante…


[Sommaire]





Concernant les bagages

Vous pouvez vous contenter d’un bagage en cabine, si vous voyagez léger. Celui-ci ne doit pas excéder 10 kilos et ses trois dimensions cumulées (L + l + h) ne doivent pas dépasser 115 centimètres. Pour les bagages en soute, le poids maximum autorisé par personne est généralement de 20 Kg pour les vols internationaux. Evitez de mettre dans vos bagages placés en soute, des objets précieux (bijoux…), des médicaments que vous devez prendre régulièrement ou encore les clés de votre domicile. Les retards ou pertes de bagages peuvent survenir quelle que soit la compagnie. N'oubliez pas d'accrocher pour chaque bagage en soute une étiquette indiquant en plus de votre nom et prénom, le nom de votre hôtel à l'arrivée et son lieu afin de permettre à la compagnie de vous les livrer directement à votre hôtel en cas de bagages égarés.


[Sommaire]





Prendre l'avion enceinte

  • Avant :
    Dans le cadre d'une grossesse évoluant normalement, on peut voyager sans inconvénient en avion jusqu'au huitième mois. Les longs déplacements sont seulement déconseillés dans les quatre dernières semaines. C'est pourquoi au cours du dernier mois, un accord doit être demandé lors de la réservation, au service médical de la compagnie par l'intermédiaire du médecin traitant. Il reste que l'aspect physique peut tromper : certaines passagères semblent sur le point d'accoucher alors qu'elles en sont loin ! L'astuce consiste alors à avoir sur soi un certificat médical indiquant la date prévue du terme. On évite ainsi toute discussion avec le personnel et l'accès à bord se fait sans problème. Bien évidement, nous parlons de grossesse "normale". En cas d'évolution délicate ou difficile, la prudence impose d'éviter tout voyage au long cours.

  • Pendant :
    A l'embarquement, précisez votre état et demandez un siège couloir : vous accéderez plus facilement aux toilettes et pourrez faire régulièrement quelques pas pour éviter les jambes lourdes... Côté espace, n'espérez pas obtenir un fauteuil dégagé près des issues de secours : on évite d'y placer les passagers à mobilité réduite, sécurité oblige. Par contre, les places situées juste après un îlot central vous permettront de mieux allonger vos jambes. Dès la montée à bord, identifiez l'hôtesse en charge de votre secteur et prévenez-la discrètement. Très attentive, elle vous apportera des coussins pour caler votre dos (la lombalgie survient surtout au troisième trimestre), rentrera et sortira pour vous vos affaires personnelles du compartiment valises et vous apportera autant de couverture ou verres d'eau que nécessaire.


[Sommaire]





Les recommandations avec le plan vigipirate

  • Arriver plus tôt à l'aéroport.
    Les mesures de sûreté sont lourdes. Les délais nécessaires aux procédures d'enregistrement et de vérification sont donc plus longs qu'à l'accoutumée : vérification d'identité, fouille des bagages à main, passage sous le portique de détection, ect. En fonction de votre destination et du type de vol que vous allez effectuer, ces délais peuvent varier du simple au triple. A titre d'exemple pour Air France, d'Orly-Ouest vers la province ainsi que de province à province, l'heure limite d'enregistrement est passée à 25 minutes avant le départ. De Roissy-CDG2 ver la province, de la province vers Roissy, l'Europe ou le Maghreb, l'heure limite passe à 35 minutes. De Roissy vers l'Europe et le Maghreb, l'heure limite passe à 45 minutes. De Roissy, Orly et de la province vers les DOM-TOM et les autres pays, l'heure limite est de 60 minutes avant le départ. Attention : Il s'agit d'heure limite.

  • Ne conserver avec vous qu'un seul bagage à main.
    Désormais un seul bagage à main est autorisé en cabine alors que des tolérances vous autorisaient auparavant à conserver avec vous un ou plusieurs petits bagages. Cette mesure s'explique par la fouille systématique pratiquée sur les bagages, ce qui allonge la durée des opérations précédant l'embarquement.

  • Mettre en soute tout objet interdit.
    Vous ne pouvez garder avec vous en cabine les objets contondants, coupants ou interdits tels que ciseaux, tournevis, lime à ongles, couteaux même de petite taille. Ces objets devront être placés dans vos bagages, en soute.

  • Garder une pièce d'identité sur vous en permanence.
    Avec les différents points de contrôle dans l'aéroport, pensez à conserver toujours sur vous votre pièce d'identité indispensable pour l'enregistrement. Les titulaires de billets électroniques doivent se munir de leur "mémo voyage" ou de leur reçu.


[Sommaire]