OnParOu.com : votre comparateur de voyages OnParOu.com : Agence de voyages et comparateur de voyages
OnParOu.com

INFOS & VÉRITÉ SUR LES VOYAGES

Le secteur du voyage est complexe. Nous vous proposons d'en découvrir les différentes facettes.

  -----Retrouvez tous les articles de la rédaction sur notre page Google+

Sommaire :





Quels sont les différents produits du voyage sur le marché ?

Deux grandes familles de produits sont présentes sur le marché du voyage :
  • Les produits complexes. Entrent dans cette famille, les autotours (circuit sur-mesure en voiture), les circuits (autocars, trekking...) et les séjours à la carte. Ces produits de par leurs composantes relativement complexes (itinéraire, choix personnel de l'hôtel par le client, guide...) sont généralement élaborés par les agents de voyage en collaboration avec le client. Cette complexité rend les produits différents d'un voyagiste à l'autre. Même si les circuits touristiques se ressemblent (les itinéraires sont plus ou moins identiques), les produits varient en fonction du guide, du moyen de transport, des hôtels d'étapes, des excursions incluses ou avec supplément...
  • Les séjours et les croisières. Il s'agit de produits standardisés dans le sens où ils sont proposés par les professionnels "clé en main" sous forme de forfaits appelés aussi "packages". Le forfait se compose de l'aérien et du séjour à proprement parler dans l'établissement hôtelier ou le navire dans le cas d'une croisière. A cela s'ajoute le transfert aller et retour entre l'aéroport et l'hôtel.

5 formules possibles accompagnent le forfait :

  1. L'hébergement seul : aucun repas n'est pris en charge
  2. L'hébergement et le petit déjeuner appelé aussi bed breakfast
  3. La demi-pension : cette formule comprend généralement le dîner
  4. La pension complète : les 3 repas journaliers sont compris
  5. La formule "tout compris" ou "all inclusive" : Cette formule inclut l'ensemble des repas ainsi que les boissons avec généralement la gratuité des activités de loisirs.
Le forfait est toujours basé sur la base d'une chambre double. Le prix indiqué est donc valable par personne sur la base de 2 adultes qui vont occuper une chambre double. Il est néanmoins possible pour les personnes seules en voyage de réserver un forfait sur la base d'une personne. La personne occupera une chambre individuelle appelée single et devra s'acquitter d'un supplément (supplément single).


[Sommaire]





Comment un tour-opérateur fabrique-t-il un forfait ?

Deux éléments clés composent le forfait : le vol et l'hébergement. Ces deux éléments sont préparés par le "producteur" (appelés tour-opérateur ou voyagiste à ne pas confondre avec l'agence de voyages qui n'est qu'un distributeur) dans un premier temps de façon distincte avant leurs assemblages. Cette préparation commence 6 mois avant la mise en vente des produits dans les brochures. Chaque professionnel réserve un certain nombre de sièges sur les différentes compagnies qui vont desservir ses clients : ce sont les allottements aériens. Ces allottements sont sur le sujet d'âpres négociations entre le transporteur et le tour-opérateur afin de s'entendre sur le nombre de sièges réservés et leurs tarifs. Chaque tarif aérien est bien entendu un tarif négocié qui varie en fonction du nombre de sièges réservés à l'avance. Les plus gros tour-opérateurs allouent directement des avions pour leur compte : ce sont les vols Charters.

Le principe est similaire pour l'hébergement. Une fois les hôtels sélectionnés par les professionnels dans les destinations qu'ils programment, les voyagistes allouent comme pour l'aérien un certain nombre de chambre à l'avance (Allotements hôteliers ou contingent). Lorsque les prévisions ont été optimistes, c'est à dire que le voyagiste ne parvient pas à vendre suffisamment de forfaits pour écouler son allotement hôtelier, celui-ci a la possibilité de rendre dans un délai convenu avec l'hôtelier, les chambres "invendues" : on parle alors de délai de rétrocession (en général jusqu'à 21 jours avant la date de départ).

Lorsque le professionnel a préparé son allottement aérien et hôtelier, il applique comme n'importe qu'elle entreprise sa marge sur ses tarifs négociés. Les prix brochures sont ainsi fixés pour l'ensemble de la saison touristique qui va suivre. Reste alors à concevoir les brochures avec les nouveaux tarifs avant de les mettre à disposition de la clientèle dans les agences de voyages.

L'année pour les professionnels est divisée en deux saisons touristiques : hiver / printemps (novembre à avril inclus) et été / automne (mai à octobre inclus). Les brochures sont généralement disponibles 2 mois avant le début de la saison. Par exemple, au 1er septembre 2005 les brochures sont disponibles dans les agences avec les nouveaux tarifs qui entreront en vigueur le 1er novembre jusqu'au 1er avril 2006.


[Sommaire]




De la réservation au carnet de voyage : Comment une agence travaille-t-

elle ?


Si le voyage est un produit complexe, le processus de réservation est relativement simple et peut être découpé en 3 étapes :

La recherche des disponibilités :
De même que les brochures vous proposent l'ensemble des dates de départ programmées sur la saison, les agences de voyages (traditionnelles ou en ligne) vous propose des départs sous réserve de disponibilité. En effet, les disponibilités varient de minute en minute en fonction des demandes de réservations émanant des 3500 agences de voyages de France. Or, il n'existe pas de réseau automatisé, comme pour les billets d'avion (GDS) permettant de connaître les disponibilités en temps réel. Même si l'on vous demande sur certains sites internet de voyages un numéro de carte bancaire lors de votre préréservation, cela ne veut pas dire que le voyage en question est disponible : c'est toujours sous réserve de disponibilités. En conséquence, lorsque vous êtes intéressé par un voyage, l'agence de voyages qu'elle soit sur internet ou non doit au préalable contacter le centre de réservation du tour-opérateur afin de confirmer que le vol et l'hôtel sont bien toujours disponibles. Cette recherche se fait le plus souvent par téléphone.

2 résultats possibles : La confirmation ou le request :
En dehors du cas ou le voyage (vol ou hôtel) est complet ; 2 possibilités peuvent se présenter à l'issu de la recherche de disponibilités.
La disponibilité du voyage (vol + hôtel) est immédiate. L'agent de voyages peut donc avec votre accord confirmer immédiatement la réservation.
2ème cas, l'hôtel ou le vol est en request ; en d'autres termes, le voyagiste n'a plus de place mais peut intervenir auprès de la compagnie ou de l'hôtel pour débloquer une chambre ou un siège supplémentaire. 48 h au minimum sont nécessaires pour connaître la réponse en sachant que vous devez vous engager au niveau de la réservation auprès de l'agence (signature du bulletin d'inscription). A l'issu des 48h, le voyagiste contacte l'agence pour l'informer de l'issu de la procédure : Soit la réponse est positive et la réservation est immédiatement confirmée, soit la réponse est négative. Dans le cas d'une réponse négative, une solution de remplacement (hôtels de catégorie similaire, classe de réservation supérieure moyennant un supplément aérien par exemple) peut vous être proposée. Vous êtes bien sur libre d'annuler ou d'accepter les conditions. Nous ne redirons donc jamais assez qu'attendre n'est pas un bon calcul contrairement à ce que veulent nous faire croire les agences spécialisées dans la dernière minute : le choix est restreint, les request et les suppléments sont fréquents et les hôtels disponibles restants ne sont souvent pas à la hauteur de ceux initialement choisis.

L'envoi du carnet de voyages ou la convocation à l'aéroport :
Une fois votre réservation confirmée, le tour-opérateur a 2 possibilités pour vous faire parvenir votre carnet de voyage. Si votre départ est proche, il préférera généralement la convocation à l'aéroport. Vous recevrez de votre agence de voyages les détails de votre convocation (aéroport, heure de convocation, lieu de rendez-vous) par fax, courrier ou téléphone. C'est à l'aéroport même au comptoir du voyagiste qu'un représentant du TO vous remettra votre carnet de voyages. Il peut aussi décider de vous faire parvenir votre carnet de voyages par voie postale par l'intermédiaire de votre agence de voyages. Il n'y a pas de règles en la matière, certains TO par exemple n'ayant pas de comptoir à l'aéroport utilise systématiquement l'envoi par voie postale sécurisée. Quelle que soit l'agence de voyages, celle-ci reçoit le carnet de voyages envoyé par le tour-opérateur au plus tôt une dizaine de jours avant le départ.


[Sommaire]





Les séjours sont-ils identiques d'un tour-opérateur à l'autre ?

Oui, ils sont identiques lorsqu'il s'agit bien entendu du même hôtel.

Les professionnels travaillent pour la plupart avec les mêmes hôtels. En effet, les établissements répondant aux normes de confort et d'équipement pour recevoir des touristes ne sont pas exhaustifs dans les pays touristiques. En clair, nous retrouvons les mêmes hôtels dans les brochures. A titre d'exemple la plupart des hôtels à l'île Maurice sont programmés chacun par au moins 4 voyagistes. On peut donc retrouver les mêmes séjours dans plusieurs brochures différentes. Chaque hôtel travaille avec plusieurs tour-opérateurs et reçoit donc des clients qui ont acheté leur produit de tour-opérateurs différents. Une exception cependant : les hôtels clubs qui portent la marque du voyagiste (Framissima, Eldoradors, Lookéa, club Thomas Cook, club Marmara...). Ces hôtels sont gérés par le tour-opérateur : l'hôtel est exclusivement réservé à la clientèle du tour-opérateur.


[Sommaire]





Que différencient deux séjours dans le même hôtel ?

Peu de chose. Deux clients qui ont acheté deux séjours issus de brochures différentes dans le même hôtel ont toutes les chances de se retrouver dans le même avion le jour du départ s'ils partent la même semaine. Ils auront toutes les chances de se retrouver dans le même bus, mini-bus ou 4X4 qui les amènera à l'hôtel : les transferts étant assurés par quelques prestataires locaux qui travaillent le plus souvent pour l'ensemble des voyagistes. Quant au séjour à proprement parler dans l'hôtel, il n'y a pas de régime de faveur et les prestations sont identiques : repas, sports nautiques, spectacles...Excepté le service de réservation de l'hôtel, le personnel ne sait absolument pas si vous êtes un client du voyagiste X ou du voyagiste Y. Les seules différences viendront du forfait si vous avez choisi par exemple une chambre de catégorie supérieure au moment de votre réservation ou une chambre individuelle.


[Sommaire]





De manière générale, un tour-opérateur est-il mieux que l'autre ?

Dans le cadre d'un produit complexe (circuit, voyage à la carte...) : oui

Dans le cadre d'un forfait séjour : non

Les séjours sont tellement standardisés qu'il n'y a pas de différence notable dans les composantes même du produit entre deux voyagistes, excepté pour les hôtels club exclusifs qui portent la marque et l'identitiée cluturelle du voyagiste : Framissima (Fram), Eldoradors (Jet Tours), Lookéa (Look Voyages), Club Marmara (Maramara).... La seule différence se résume dans la diversité des hôtels proposés dans la brochure et la clarté des informations jointes.

A l'opposé, un produit complexe tel un circuit en Chine nécessite un savoir-faire spécifique dans le choix de l'itinéraire, du guide et des hôtels d'étapes. L'expérience et le savoir-faire diffèrent donc d'un professionnel à l'autre, selon qu'il s'agisse ou non d'un véritable spécialiste de la destination. L'agent de voyages est là pour vous conseiller et joue un rôle primordial tant les composantes du voyage s'avèrent complexes.

Il est important de préciser que les conditions de votre voyage sont optimales lorsque vous choisissez un tour-opérateur fiable au savoir-faire reconnu comme le sont les tour-opérateurs généralistes et spécialistes proposés sur OnParOu.com et référencés par le réseau Selectour. En revanche, méfiez-vous notamment des offres qui n'affichent pas clairement le nom du voyagiste : les tour-opérateurs d'un jour sont nombreux à fleurir en haute saison ne sont généralement pas à même de gérer les impondérables sur place par manque de moyens (délégation sur place par exemple) ou de savoir-faire ou encore se prêtent à des pratiques risquées notamment en matière de sur-booking dans les hôtels avec des conséquences qui peuvent être désastreuses pour le client.


[Sommaire]





Existe-t-il une liste noire d'hôtels comme pour les compagnies aériennes ?

Oui, en quelque sorte.

Comme pour les compagnies aériennes, il existe une liste noire d'hôtels connus de la profession ne respectant pas les normes standards de qualité. La plupart de ces hôtels sont pourtant toujours revendus par des agences en ligne. Il n'en reste pas moins que les tour-opérateurs à l'origine des forfaits impliquant ces établissements sont les premiers responsables ; d'où l'intérêt de privilégier un tour-opérateur reconnu (c'est à dire revendu par la majorité des agences de voyages de France et de Navarre) qui procède régulièrement à des audits de qualité (sous la forme de questionnaires de satisfaction ou de visites surprises dans ses hôtels) et refuse de travailler avec des hôtels ne respectant pas certaines normes de qualité.

Ces hôtels défraient régulièrement la chronique. Les causes sont un peu toujours les mêmes à des degrés divers : accueil, structure vieillissante et chambres vétustes (problème de robinetterie, mini-bar ou clim en panne, cafards...), ménage aléatoire, problème de restauration... Voici un échantillon des établissements à déconseiller très fortement. Cette liste est à considérer avec précaution ; les hôtels pouvant évoluer de façon positive :

Crète : Hôtel Amnissos. Chypre : Hôtel Pavemar à Limassol, Hôtel Crusader Beach à Limassol. Maroc : Hôtel Kenza à Marrakech, Hôtel Ayoub à Marrakech, Hôtel Meryem à Marrakech, Hôtel Tropicana à Marrakech. Mexique : Hôtel Oasis Puerto Aventuras. Tunisie : Hôtel Les Mimosas à Tabarka, Hôtel Dar Nouar à Gammarth, Hôtel Savanna Yasmine à Hammamet, Hôtel Helya à Monastir, Skanes Beach hôtel à Skanès, Hôtel Club Palm Inn à Skanès, Hôtel Nabeul Beach à Nabeul. Egypte : Hôtel Tekkia à Hurghada. Guadeloupe : Hôtel Plantation Saint Marthe. République Dominicaine : Hôtel Decameron, Hôtel Santana Beach, Hôtel Barcelo Talanquera Beach Resort. Kenya : Hôtel Paradise Beach. Crète : Hôtel Hersonissos Palace. Turquie : Hôtel Club Turem Kusadasi. Canaries : Hôtel Fanabe Costa Sur. Cuba : Hôtel Sunbeach, Hôtel Palama Real, Hôtel Villa Tortuga à Cuba...


[Sommaire]





Pourquoi pour un même séjour à la même date, les prix sont-ils différents

d'un tour-opérateur à l'autre ?


Chaque professionnel négocie avec ses prestataires (compagnies aériennes, hôteliers) des tarifs négociés. Or, chaque voyagiste n'a pas la même force de négociation sur l'ensemble de ses destinations. Un spécialiste de l'Asie qui amènent un nombre important de client dans cette région du monde bénéficiera de tarifs intéressants auprès de la compagnie aérienne qui dessert la destination. En revanche, il lui sera difficile d'obtenir de bons tarifs pour ses moyens courriers dans le bassin méditerranéen concurrencé par d'autres voyagistes mieux positionnés.

Il en est de même pour les réservations hôtelières.

Au résultat, les prix ne sont jamais identiques pour le même hôtel entre deux voyagistes. A cela s'ajoute d'autres facteurs comme le paramètre temps : les vacances scolaires sont par évidence des périodes ou les tarifs sont élevés. Mais là aussi, chaque tour-opérateur établit la hausse de ses prix en fonction de sa clientèle cible. Cette tendance générale de hausse des prix en période de vacances scolaires n'est pas suivie de la même façon par l'ensemble des professionnels.

L'image est aussi un facteur déterminant : certains voyagistes n'hésitent pas à maintenir des marges confortables et des prix élevés pour se forger une image de luxe et de sérieux, conscient qu'une partie de leur clientèle est fidèle à cette image. Se démarquer en soignant sa brochure (papier glacé, présentation à l'image d'un ouvrage d'art...) est une façon de se différencier. Mais, quelle que soit la brochure, les hôtels restent les mêmes...


[Sommaire]





Les différences de prix peuvent-elles être importantes entre deux tour-

opérateurs ?


Oui

Malgré la concurrence féroce que se livrent les professionnels du secteur, l'importance des voyagistes sur le marché français (plus de 50 tour-opérateurs sur le marché du séjour à l'étranger) et la complexité des mécanismes d'établissement des prix font que les différences de prix pour un même séjour à la même date de départ peuvent dépasser l'entendement. Elles sont de l'ordre en moyenne de 80 € par personne entre le voyagiste le plus cher et le moins cher, ce qui représente 160 € au total car un forfait est toujours vendu sur la base de deux personnes. Mais ces différences peuvent être beaucoup plus importantes selon le pays, l'hôtel et la date de départ. Dans certains cas, la différence peut représenter plus de 400 € par personne, soit 800 € par couple ! En d'autres termes, vous pouvez vous retrouver dans le même hôtel avec un couple de vacanciers qui aura payé son voyage 800 € de plus ou de moins que vous pour exactement le même séjour !


Exemple de différents tarifs (TTC) / personne pour un même voyage :

7 nuits à l'hôtel TAJ CORAL REEF en demi-pension - Maldives - Départ de Paris - Vol régulier Qatar Airways
Départ le 15.07.2007 >>
1890 € avec TUI et 2251 € avec Jet Tours
>> 361 € de différence
Départ le 02.09.2007 >>
1911 € avec Jet Tours et 2390 € avec TUI
>> 479 € de différence

Certain s'affichent volontier comme proposant les meilleurs prix toute l'année, ce qui n'est pas toujours le cas dans la réalité :

7 nuits au SOFITEL AGADIR en demi-pension - Départ de Paris en vol charter - Tarifs TTC
Départ le 29.06.2008 >>
1079 € avec Marmara
889 € avec Jet Tours


Exemple de courbes tarifaires de 4 tour-opérateurs proposant le même voyage :



[Sommaire]





Quels sont les voyagistes les moins chers ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'y a pas un leader compétitif au niveau prix sur l'ensemble de ses produits ou sur l'ensemble de la saison. Il n'y aucune règle en la matière. Certains le seront à certaines dates de départ ou sur certains de leurs produits et vice-versa. Un voyagiste pourra être compétitif sur un des ses hôtels à la date X et se retrouver être le plus cher quelques semaines plus tard.



[Sommaire]





Quelle est la période la moins chère pour voyager ?

De manière générale les différences de prix dans le temps sont régies par les vacances scolaires. Les baisses sont réelles hors vacances scolaires pour l'ensemble des voyagistes avec des différences plus ou moins importantes en fonction du tour-opérateur. En dehors du critère des vacances, la destination elle-même jour un rôle important. Les prix sont plus intéressants par exemple pendant la saison des pluies en Asie ou en hiver dans le bassin méditerranéen. Chaque destination ou zone géographique est à prendre en compte de façon individuelle (consultez la rubrique Infos pro pour connaître les périodes les moins chères par destination). En dehors de ces grandes règles, il n'y a pas réellement de logique dans les tableaux prix des brochures. Chaque voyagiste définit en fonction de la destination et de l'hôtel, sa période où les départs seront les moins chers de la saison. Mais ces périodes sont très variables d'un voyagiste à l'autre et d'un hôtel à l'autre.


[Sommaire]





Les agences de voyages conseillent-elle le séjour le moins cher ?

En théorie elles sont censées conseiller le client afin de lui proposer le meilleur rapport qualité - prix. La réalité est quelque peu différente pour des raisons simples :

La première raison est purement pratique. Dans l'absolu en vu d'un conseil objectif, l'agent de voyages devrait connaître l'ensemble des hôtels proposés dans les brochures, mais surtout savoir pour chaque hôtel quels sont les tour-opérateurs qui le programment afin de comparer les tableaux prix. Difficile lorsque cela représente en moyenne 800 hôtels présents dans une soixantaine de brochures ! Après avoir identifié les brochures qui programment l'hôtel souhaité par le client, il reste à comparer les prix, brochure par brochure. Au final, il est rare qu'un agent de voyages s'attache à ce travail comparatif nécessitant du temps et pour le moins fastidieux.

L'autre raison principale est le système de commission des agences de voyages. Les agences sont des intermédiaires entres les tour-opérateurs et la clientèle. Elles se rémunèrent donc par une commission sur le montant du voyage. Un séjour au Maroc avec le voyagiste X est revendu au même prix dans toutes les agences de France puisqu'il s'agit d'un prix brochure fixe. En revanche, l'agence prélève une commission sur le montant de la vente de l'ordre de 12 % à 15 %. Pour résumer donc, lorsque vous achetez un voyage au prix de 1 000 € (quelle que soit l'agence), 120 € en moyenne vont à l'agence et 880 € sont reversés au tour-opérateur.

La logique est donc implacable : une agence de voyages n'a pas intérêt à vous conseiller le séjour le moins cher puisque son chiffre d'affaires dépend du montant de la vente !

A cela s'ajoute le système des voyagistes référencés. La plupart des agences de voyages ont généralement passé des accords privilégiés avec un petit nombre de partenaires tour-opérateurs : "Vous me vendez en priorité par rapport à mes concurrents et en échange je vous accorde une commission plus intéressante, 15 % au lieu de 12 % par exemple". Ce sont les "Référencés". La logique est encore plus implacable car les tour-opérateurs référencés ne sont pas toujours les plus compétitifs alors qu'ils seront systématiquement conseillés au client.

Ce procédé est particulièrement présent dans les agences de voyages qui appartiennent à un groupe d'agences intégrées : Thomas Cook, Frantour, Boiliris, Jancarthier Voyages, Carlson Wagon Lit Travel, Protravel, Jet Tours, Fram, Nouvelles Frontières... En effet, ces groupes intégrés (certains représentent plusieurs centaines d'agences à travers la France) détiennent une formidable force de négociation auprès des fournisseurs que sont les tour-opérateurs (qui se livrent entre-eux à une vive concurrence). La plupart de ces réseaux négocient depuis leur siège national des accords spécifiques avec un nombre réduit de tour-opérateurs qui seront revendus de façon plus ou moins exclusive dans l'ensemble des agences appartenant au groupe. En échange, le tour-opérateur référencé sur-commissionne les agences (14 % quelques fois plus au lieu de 12 % en moyenne). C'est un coût supplémentaire pour le voyagiste mais la garantie d'être systématiquement revendu dans l'ensemble des points de vente du groupe. La pression est telle dans ces agences pour ne vendre que les TO référencés partenaires que les agents de voyages doivent généralement justifier auprès de leur responsable la raison pour laquelle ils ont revendus un tour-opérateur différent. Autant dire, qu'ils doivent justifier d'une raison valable (plus de place par exemple chez le TO partenaire et donc obligation de réserver chez le TO concurrent). Vous comprenez donc mieux pourquoi des agents de voyages vous orientent fortement vers tel ou tel tour-opérateur plutôt qu'un autre. S'ils sont tous les deux sérieux et reconnus, peu importe vous me direz vous à première vue ; sauf que vous risquez de payer pour le même voyage beaucoup plus cher que si vous aviez choisi le voyagiste non partenaire de l'agence !

Evitez par conséquent les agences appartenant à un groupe dont l'indépendance vis à vis des tour-opérateurs est loin d'être acquise.

Enfin, certains procédés commerciaux classiques que l'on retrouve dans les autres secteurs professionnels de la vente sont utilisés par les tour-opérateurs pour stimuler leurs ventes par l'intermédiaire des agences. Le plus utilisés est l'incentive réservé aux agents de voyages dôté de prix tels que voyages, nuits d'hôtel, vol sec... offerts aux agences qui revendront un nombre de forfait minimum du voyagiste défini l'avance. Autant dire que si le ou les lots sont séduisants, le procédé est particulièrement efficace auprès des professionnels de la vente de voyages.

Quant aux voyages professionnels appelés aussi éductour (offre faite par les voyagistes à certains personnels d'agences de venir découvrir sur quelques jours - généralement gratuitement - leurs nouveaux circuits ou produits. Le but étant bien sûr que les vendeurs soient au courant de leurs offres afin de mieux les proposer ensuite aux clients.), les tour-opérateurs les réservent bien entendu aux meilleures agences.

Dans ces conditions, ne soyez pas surpris dans une agence de voyages d'être très vite orienté vers tel ou tel tour-opérateur.


[Sommaire]





Pourquoi les sites internet n'affichent-ils pas le nom des tour-opérateurs à

côté des offres proposées ?


En premier lieu pour vous empêcher de réserver dans une autre agence de voyages. Ne connaissant pas le nom du tour-opérateur correspondant à l'offre proposée, vous êtes dans l'obligation de réserver par l'agence en ligne qui propose l'offre en question. Ce procédé est pour le moins discutable ne serait-ce par le fait qu'il ne donne pas à l'internaut la liberté de choisir son tour-opérateur. C'est aussi un manque d'information très regrettable à l'heure où l'on parle de traçabilité des produits comme un droit essentiel du consommateur. Une raison supplémentaire est le fait que certains tour-opérateurs sont peu connus et donc peu crédibles auprès du public. Les agences ont donc tout intèrêt à ne pas mettre en valeur le nom du producteur à l'origine du voyage proposé.

En d'autres termes, lorsqu'une offre vous intéresse, exigez de l'agence de voyages qu'elle vous communique le nom du fabricant. Vous éviterez ainsi des mauvaises surprises car fabriquer un voyage ne s'improvise pas !


[Sommaire]





Pourquoi est-il difficile de comparer les brochures de voyages ?

Les brochures sont généralement mal comprises par les consommateurs pour la simple raison qu'elles sont souvent illisibles pour un non-initié. Rares sont celles qui proposent un prix final clair et explicite avec l'ensemble des prestations détaillées. Trop souvent, il faut repérer le prix du vol à la bonne période, l'ajouter au forfait de base de l'hôtel, repérer les éventuels suppléments vols sur la période, pour certains voyagistes rajouter le prix du transfert écrit en petite taille au bas de la page...En quelque sorte le parcours du combattant !


[Sommaire]




Taxes, assurances annulation, assistance rapatriement... : Comment s'y

retrouver ?


Il est souvent difficile de repérer dans une brochure l'ensemble des prestations annexes réellement incluses dans le forfait de base. De manière quasi systématique, un tarif brochure de séjour comprend :

  • Le transport aérien aller et retour.
  • Les transferts aéroport / hôtel / aéroport.
  • L'hébergement en chambre double selon la formule indiquée : formule hébergement seule ou hébergement et petit déjeuner ou demi-pension ou pension complète ou all inclusive.
  • L'assurance assistance et rapatriement (un voyagiste à l'obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle qui couvre sa clientèle en cas de rapatriement exceptionnel).

Il ne comprend pas les prestations suivantes :

  • Les taxes d'aéroports, portuaires et de sécurité.
  • Les frais de visa éventuels.
  • Les boissons et dépenses à caractère personnel.
  • Les assurances complémentaires annulation et bagages.
Se pose alors le choix au moment du paiement de la souscription d'une assurance complémentaire annulation. Cette assurance est-elle conseillée ? oui dans certains cas. En effet si vous ne souscrivez pas, toute annulation de votre part se traduit par des frais d'annulation variables en fonction de nombre de jours restant avant le départ et variables en fonction du tour-opérateur. Vous devez donc vous reporter aux conditions particulières de vente indiquées dans la brochure du TO avec lequel vous partez. Généralement (attention, ces conditions peuvent varier suivant le voyagiste) :
  • Plus de 30 jours avant le départ : 30 € de frais de dossier par personne
  • Entre 30 et 21 jours avant le départ : 25 % du montant du voyage
  • De 20 jours à 8 jours avant le départ : 50 % du montant du voyage
  • De 7 jours à 2 jours avant le départ : 75 % du montant du voyage
  • Moins de 2 jours effectifs avant le départ : 90 % du montant du voyage
  • Le jour du départ : 100 % du montant du voyage

Si vous souscrivez une assurance annulation généralement proposée au moment du paiement du séjour, les éventuels frais d'annulation sont pris en charge par l'assurance, à condition néanmoins de justifier d'un motif valable d'annulation. Les aléas habituellement couverts par l'assurance annulation de base (environ 30 € / personne) sont : maladie grave, accident corporel, complications de grossesses et licenciement économique. Certaines assurances plus étendues ( pour un prix de l'ordre de 2 à 3 % du montant du voyage) couvrent la modification de la date de congé de votre employeur, une mutation professionnelle vous obligeant à déménager lors de votre retour ou l'obtention d'un emploi ainsi que les complications ou la rechute d'une maladie antérieure (problèmes cardiaques...).

A vous de juger si vous estimez qu'un risque peut survenir et entraîner l'annulation de votre voyage. Logiquement, plus vous réservez à l'avance, plus les risques sont réels. L'assurance annulation de base représente un coût qui n'est pas exorbitant (30 € en moyenne par personne) ; c'est pourquoi nous vous conseillons de la souscrire d'autant plus si le montant de votre séjour est important. Dans tous les cas, lisez attentivement les clauses qui régissent le contrat d'assurance pour éviter les surprises en cas d'annulation de votre part (nous concernant : Assurance voyages)

A noter que les mêmes assurances couvrent généralement la perte de vos bagages (vols, perte par la compagnie, retard dans la livraison des bagages...).


[Sommaire]




Assurances voyages et cartes bancaires


Avant de souscrire une assurance voyage, relisez attentivement vos contrats de cartes de paiement. La plupart incluent des assurances plus ou moins complètes qu'il est important de connaître pour éviter les mauvaises surprises. Pour bénéficier des prestations des assurances, il faut avoir payé tout ou partie des services avec sa carte (billet d'avion, séjour...). Pour bénéficier de l'assistance, le règlement par carte bancaire n'est pas nécessaire. Mais il est impératif d'appeler le numéro d'assistance fourni dans votre contrat. N'engagez aucun frais avant de l'avoir contacté. Les prestations s'étendent souvent au conjoints et enfants.

Assistance médicale, assurance décès

Une simple carte Visa vous couvre en cas de décès ou d'invalidité à concurrence de 45735 €, prend en charge une partie de vos frais médicaux si vous voyagez à l'étranger. Les carte haut de gamme, comme Visa Premier, Gold Mastercard, Platimium Americain Express vous offrent de surcroît le rapatriement médical, l'assistance juridique, des indemnités pour retard de bagages... L'assurance médicale (toujours plafonnée) comprend le rapatriement, les frais médicaux (jusqu'à 155000 € chez Gold Mastercard), d'hospitalisation (8000 € Diners Club, 153000 € Visa Premier) et les frais d'hôtel et de déplacement d'un proche en cas d'hospitalisation.

Annulation voyage

Attention : seules les cartes bancaires Visa Premier & Gold Mastercard proposent une assurance annulation ou interruption de voyage mais avec des plafonds bien inférieurs à une assurance voyage classique. 5000 € par assuré pour la Visa Premier et 4600 € par carte et par an pour la Gold Mastercard. Il en est de même pour les frais médicaux : A titre d'exemple, ils sont couverts à concurrence de 500 000 € par l'Assurance Voyage Assistance (AVA) contre seulement 11000 € pour la carte Eurocard Mastercard. Or, dans le cas d'un accident grave de surcroît d'un pays type USA, une journée d'hospitalisation en soins intensifs dépasse largement 11000 € ! En outre, les garanties des cartes sont généralement limitées dans l'espace et le temps. Ainsi avec les Visa Premier ou Eurocard Mastercard, les voyages ne sont assurés que dans la limite de 180 jours consécutifs.

Assistance Juridique

Elle se traduit souvent par une avance de la caution pénale et des honoraires d'avocats contre un dépôt de garantie effectué par un de vos proches en France si vous êtes poursuivi en justice.

Voiture de location endommagée

Certaines cartes (Visa Premier, Gold Mastercard...) prévoient une indemnisation plafonnée ou remboursement de la franchise en cas d'accident responsable.

Carte volée ou perdue


Visa Premier, Gold Mastercard, Mastercard, Americain Express, Diners Club vous enverront une carte provisoire dans les 2 à 4 jours. Vous pourrez également recevoir une avance d'argent.

Attention : Tableau proposé à titre indicatif. Vérifiez les conditions auprès de votre banque.

Assurances

CB EUROCARD VISA VISA PREMIER GOLD
MASTERCARD
DINERS CLUB AMERICAN
EXPRESS
GOLD A.
EXPRESS
PLATINUM
A. EXPRESS
ASSURANCES Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à... Jusqu'à...
Accident de voyage 95000 €
par famille
45735 €
par personne
305000 €
par famille
310000 €
par famille
320000 €
par assuré
150000 €
par assuré
300000 €
par assuré
300000 €
par assuré
Dommage voiture de location - - remboursement frais réels 40000 € - - - -
Annulation et interruption de voyage - - 5000 €
par assuré
4600 €
par carte et par an
- - 4500 € 6000 €
Retard avion/bagages sur vol régulier - - 250 €
par retard
250 €
par retard
avion: 160 €
bagage : 800 €
avion: 100 €
bagage : 150 €
avion: 150 €
bagage : 250 €
avion: 200 €
bagage : 450 €
Perte/vol
détérioration
bagages sur vol régulier
- - 800 € par bagage 800 € par assuré et par sinistre - 300 € par évènement et par carte 500 € par évènement et par carte 750 € par évènement et par carte
EN FRANCE,
APPELEZ LE
01 55 21 34 71 - 03 88 14 94 32 03 88 14 27 27 - - - -



Assistances

CB EUROCARD VISA VISA PREMIER GOLD
MASTERCARD
DINERS
CLUB
AMERICAN
EXPRESS
GOLD A.
EXPRESS
PLATINUM
A. EXPRESS
Médicale, rapatriement oui oui oui oui oui en option oui oui
Juridique à l'étranger oui oui oui oui oui oui oui oui
EN FRANCE,
APPELEZ LE
01 45 16 65 65 01 40 255 255 01 40 255 255 03 88 14 27 27 01 40 25 59 60 01 47 77 70 00 01 47 77 73 00 01 47 77 72 27
A L'ETRANGER
APPELEZ LE
00 33 1 45 16 65 65 00 33 1 40 255 255 00 33 1 40 255 255 00 33 3 88 14 27 27 00 33 1 40 25 59 60 00 33 1 47 77 70 00 00 33 1 47 77 73 00 00 33 1 47 77 72 27


[Sommaire]





Et les voyages dégriffés dans tout cela ?

Les voyages dégriffés sont en réalité des promotions, c'est à dire dans le domaine du tourisme des invendus de dernières minutes. Lorsque le professionnel s'aperçoit qu'il a réservé un nombre trop important de sièges aériens et de chambres ; il peut décider (en général à 10 jours avant le départ) de proposer un tarif revu à la baisse. Le voyage dégriffé est devenu un produit à part entière tant son succès est large auprès du public. Les sites internet spécialisés dans ce domaine sont nombreux : Dégriftour, Lastminute, Promovacances...

Les avantages ?

Les prix sont généralement intéressants car bradés.

Les inconvénients ?

Les voyages dégriffés sont proposés le plus souvent quelques jours seulement avant le départ, impossible donc de réserver à l'avance. Les places sont limitées : il faut prendre une décision rapidement ce qui laisse peu de temps à la réflexion. Les dates et la durée des séjours sont sélectives : impossible de choisir une autre date de départ ou d'allonger la durée de son séjour. Inutile d'espérer trouver la bonne affaire en période de vacances scolaires : par définition les promotions de dernières minutes sont quasi nulles en période de fortes demandes. Mais surtout, le choix des hôtels est limité car les "best of" de la destination, connus des habitués sont généralement complets depuis plusieurs semaines. Vous remarquerez à ce titre que les classiques (ex : Villages Pierres & Vacances, Sol mélia, Sun International...) ne sont que très rarement proposés en dernière minute. L'offre hôtelière proposée est surtout tournée vers les premières catégories (3*) avec les risques que cela comporte en terme de qualité des prestations hôtelières.

Il reste les invendus souvent pour le meilleur au niveau prix mais quelquefois pour le pire en terme de qualité.


[Sommaire]





Extrait du magazine professionnel "L'Echo Touristique" numéro 2784


La dangereuse fuite en avant des petits voyagistes

"...La défaillance régulière de voyagistes remet en lumière de nombreuses questions, renvoyant à toutes les problématiques du tourisme. Elle rappelle notamment la fragilité accrue de nombreux petits TO, poussés à la course en avant pour tenter de se faire une place au soleil. Ces voyagistes, souvent mal référencés dans les réseaux traditionnels (Selectour et autres...), ont en effet trouvé avec Internet un nouveau débouché. Mais pour offrir les stocks et les prix dont sont friandes les agences en ligne (et leurs clients), ils sont amenés à prendre des risques disproportionnés, notamment aériens. "Les marges sont si faibles que le moindre grain de sable enraye toute la chaîne", précise Gilles Gomperts, directeur du courtier aérien Avico. De quoi mettre rapidement en péril l'équilibre financier de ces petits TO si le marché n'est plus au rendez-vous (comme c'est le cas pour la Turquie depuis un an) ou si la gestion n'est pas au cordeau, alors même qu'ils ont une faible surface financière..."


[Sommaire]





Extrait du magazine "Que Choisir" numéro 360

Vacances : Comparez les catalogues

"...Avant de réserver vos vacances, comparez. Pour un même hôtel, une même destination, les prix des forfaits vol + séjour peuvent varier selon les catalogues des tours opérateurs (Fram, Look Voyages, Jet Tour...). En en décortiquant dix-neuf, nous avons constaté des différences de 10 à 20 % sur le prix d'un forfait Paris - Djerba, en Tunisie, dans la semaine du 18 au 25 avril. A l'hôtel Palm Azur (4 étoiles), par exemple, le prix de la semaine en pension complète varie de 593 € chez Carrefour à 693 € chez Jet Tour, soit une différence de 100 € par personne. Mieux encore : à l'hôtel Abou Nawas (4 étoiles), la semaine coûte 571 € chez République Tours et 730 € chez Amplitude. " Ces écarts s'expliquent par le poids du tour opérateur dans l'hôtel, confie un professionnel. Plus il réserve de chambres, plus il obtient des réductions importantes qu'il peut répercuter sur le prix final. " Conclusion : un catalogue n'est jamais moins cher qu'un autre à tous les coups. Il peut l'être ponctuellement sur tel ou tel hôtel. Comparez. Et ne comptez pas trop sur l'agence de voyages pour le faire. D'abord car elle n'a pas tous les catalogues, ensuite parce que le vendeur a d'autres critères en vue. Sa rémunération peut en effet varier d'un tour opérateur à l'autre, ce qui n'est pas sans l'influencer dans ses "conseils..."
 


[Sommaire]




En conclusion : Quelques conseils à retenir...

  • N'oubliez pas les 2 règles de base d'un comparatif dans le domaine du voyage : Un tour-opérateur peut en cacher un autre & le tour-opérateur le moins cher à la date x peut se retrouver être le plus cher à la date y.

  • Identifiez quel est le tour-opérateur à l'origine du voyage et assurez vous qu'il fait partie des tour-opérateurs reconnus et revendus dans l'ensemble des agences de voyages car un voyage est un produit complexe qui nécessite un savoir-faire. Fuiez les tour-opérateurs éphémères et inconnus...

  • Contrairement aux idées reçues, réserver le plus tôt possible :
    • C'est avoir le choix de l'ensembles des voyages encore disponibles à l'opposé des produits de dernières minutes.
    • C'est pouvoir choisir les meilleurs prix avant que les suppléments vols ne faussent le tarif de base.
    • C'est pouvoir choisir les meilleurs hôtels lorsqu'ils sont encore disponibles.

  • N'espérez pas trouver de manière générale les meilleurs promotions avec les meilleurs hôtels.
    Rappelez vous : Best of = Hôtels vite complet & Hôtels invendus = promotions.

  • Ne soyez pas exigeant quant aux offres de voyages trop alléchantes.
    Comme pour n'importe quel commerce, il n'y a pas de miracle : la qualité a un certain prix encore plus dans le domaine du voyage.

  • Privilégiez les agences de voyages indépendantes plutôt que les agences appartenant à un groupe intégré : Havas, Frantour, Carlson Wagon Lit Travel, Nouvelles Frontières... Les agences de voyages indépendantes prendront plus facilement le réflexe de comparer les offres alors que les agences franchisées vous conseilleront de façon plus systématique les tour-opérateurs sur-commissionnés dans leur réseau.

  • La règle en matière d'assurance voyages :
    • L'assurance vous protège et vous rembourse en cas d'annulation : souscrivez là d'autant plus si votre départ est loin. N'hésitez pas une seconde si vous voyagez avec des enfants.
    • L'assurance ne vous rembourse que si vous pouvez justifier d'un motif qui entre précisemment dans les conditions du contrat souscrit. Lisez donc attentivement les conditions d'annulation de votre contrat.



[Sommaire]