Le tri et l'affichage des résultats peut être + ou - long. Merci de patienter...
OnParOu.com : votre comparateur de voyages OnParOu.com : Agence de voyages et comparateur de voyages

Sicile : INTÉRÊTS TOURISTIQUES

L'essentiel sur la destination Sicile pour préparer votre voyage : climat et prévisions météo, formalités, santé, monnaie, pourboire, décalage horaire, sécurité, fêtes, adresses utiles, sites internet à visiter...

Choisir une destination : Afrique du Sud - Andalousie - Argentine - Australie - Bahamas - Baléares - Birmanie - Bolivie - Bosnie-Herzégovine - Brésil - Bulgarie - Cambodge - Canada - Canaries - Cap Vert - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Corse - Costa Daurada / Calida - Costa Rica - Crète - Croatie - Cuba - Curaçao - Egypte - Emirats Arabes Unis - Equateur - Etats-Unis - France métropole - Grèce continentale - Guadeloupe - Guatemala - Ile Maurice - Iles Grecques - Inde - Indonésie/Bali - Iran - Italie du Sud - Jamaïque - Japon - Jordanie - Kenya - Laos - Laponie - Madagascar - Madère - Malaisie - Maldives - Malte - Maroc - Martinique - Mexique - Monténégro - Népal - Nouv. Calédonie - Oman - Panama - Pérou - Philippines - Polynésie - Portugal - Rép. Dominicaine - Réunion - Saint Barthélémy - Saint Martin - Sainte Lucie - Sardaigne - Seychelles - Sénégal - Sicile - Sri Lanka - Tanzanie/Zanzibar - Thaïlande - Tunisie - Turquie - Vietnam



Drapeau Sicile Sicile : INTÉRÊTS TOURISTIQUES






Les centres d'intérêts de la destination

[ Sommaire ]


  • Intérêt CULTUREL   
    Un patrimoine culturel et architectural exceptionnel et préservé

    La plus grande île de la Méditerranée peut se vanter de sa diversité grâce à un patrimoine historique et culturel exceptionnel. Bien des civilisations l'ont occupée et à chaque fois, elle a su en tirer tous les charmes : théâtres grecs, cités médiévales, monuments romains, architecture arabe ou espagnole. La Sicile porte dans la langue, dans les comportements, dans la cuisine, dans la religiosité, des pièces de culture grecque, romaine, byzantine, musulmane, normande, d'Anjou, aragonaise, catalane… Chacun d'entre eux a laissé des signes, des traces architectoniques, des chefs d'œuvre d'art, transformant l'île entière en un musée en plein air unique au monde.

    Une histoire incroyablement riche
    Le peuple Sicule, dont il reste très peu de traces, vivait sur l'île quand les Grecs commencèrent à la coloniser au VIIIème siècle avant J.C. Il se crée un grand attachement entre le continent grec et l'île -qu'ils appellent la « Grande Grèce »- et qui se poursuivra pendant des siècles, car même dominés par d'autres peuples, les Siciliens continueront à parler grec. De nombreuses cités sont fondées, la plus florissante étant Syracuse, avec à leur tête un tyran (le tyran Denys pour Syracuse par exemple).

    La Grèce s'effondre et c'est l'Empire Romain qui étend sa domination sur la méditerranée, chassant les Carthaginois qui avaient établi quelques colonies au sud de l'île (ce sont les guerres puniques). Là encore, les romains laissent leur trace dans ce qui est devenu une province sénatoriale et qui sert de lieu de villégiature aux riches. Cicéron en vante même le climat. Un exemple des maisons de campagne qui fleurissent sur l'île est la villa romaine Del Casale près de Piazza Armerina, une demeure fabuleuse pavée entièrement de mosaïques. Mais l'Empire Romain s'effondre à son tour, et après un bref passage des Vandales et Ostrogoths, la Sicile tombe aux mains des arabes qui entreprennent des conversions à l'Islam, et transforment certains temples en mosquée. L'art arabe et byzantin est aujourd'hui partout présent en Sicile, notamment dans les mosaïques des églises, qui rappellent l'intérieur de Sainte Sophie. Au XIème siècle, le normand Robert Guiscard a conquis le sud de l'Italie et installe son frère Roger à la tête de la Sicile. Nous sommes à l'époque des croisades, dans un contexte d'échanges entre les peuples de la Méditerranée. A la cour des rois normands, de riches marchands défilent ainsi que des artistes : c'est l'apogée d'un art particulier, appelé byzantino-arabo-normand. La cathédrale de Monreale en est l'exemple le plus frappant. La domination espagnole qui suivit entre les XVIè et XVIIIème siècle laissèrent peu d'empreintes. C'est toutefois à cette époque que les églises baroques furent bâties et qu'eurent lieu de nombreuses révoltes contre « l'occupant ». En 1860, Garibaldi unifie la Sicile et l'Italie, mais le désir d'autonomie des insulaires reste très fort.

    Palerme et ses trésors cachés
    De prime abord, Palerme peut paraître fade. Les palazzi aux façades baroques usées par le temps - qui commencent à peine à être restaurées - lui donnent un air de vieille noble déchue. Pourtant, cette cité riche de 3 000 ans d'histoire, regorge de trésors. Il suffit de pousser les portes des églises, de sa cathédrale bâtie dans une ancienne mosquée, ou de son palais normand pour découvrir un mélange de style inouï, allant des sourates en calligraphie arabe aux mosaïques byzantines dorées. Il faut s'aventurer au-delà du carrefour central des Quattro Canti (quatre quartiers) pour admirer la fontaine du parvis de la mairie, jonchée de nymphes, tritons et divinités dans leur plus simple appareil.

    Des temples majestueux
    Vestiges de la domination grecque de l'île de 735 av. JC à 227 av. JC, les temples doriques participent amplement à la beauté des paysages siciliens, surtout dans la région ouest. Perché sur une colline qui fait face à des champs de vignes, celui de Segeste, avec ses 36 colonnes apparaît comme l'un des mieux conservés car il a été restauré. Selinonte et la vallée des Temples d'Agrigente (classé au Patrimoine mondial par l'UNESCO) sont imposants, avec des édifices faisant face à la mer pour le premier ou majestueusement éclairés de nuit pour le second.

    Une richesse gastronomique
    La cuisine sicilienne est étroitement liée à son histoire, à sa vie religieuse et culturelle. C'est pourquoi sa gastronomie est variée et complexe, marquée par les différentes cultures qui se sont établies en Sicile ces deux derniers millénaires, en remontant à l'héritage de la Grande Grèce, à la cuisine des nobles français, en passant par les desserts arabes, la cuisine juive, et cetera. En Sicile, on emploie exclusivement de l'huile d'olive vierge, aussi bien pour cuisiner que pour assaisonner. Les mets principaux sont surtout des légumes, des poissons et des fruits de mer. Les herbes aromatiques sont abondantes : basilic, persil, menthe, laurier, origan, romarin, sauge, oignons sauvages, graines de fenouil, ainsi que du jasmin, pignons de pin, raisins secs, chapelure grillée, écorce d'orange, zest de citron, et cetera ... Le repas comprend souvent un plat de légume (fèves, haricots, lentilles, pois-chiches ...). Dans la Province de Trapani, une spécialité très populaire est le couscous de poisson préparé avec de la semoule. L'île produit aussi diverses variétés de fromage, dont au lais de brebis. Elle a aussi une solide tradition viticole avec 28 cépages autochtones et 21 vins DOC. N'oublions pas l'importante variété des desserts (frits, au four, ou à la cuillère) comme les plus célèbres les cannoli, qui sont souvent liés à des traditions religieuses.
  • Intérêt ENVIRONNEMENTAL   
    Avant toute référence à son patrimoine artistique époustouflant, il est aisé de se rendre compte que la première richesse de la Sicile est sa nature et la diversité de ses paysages : plages, chaînes montagneuses, plaines recouvertes de plantation d'agrumes, ou bien encore l'Etna et son majestueux décor volcanique. Pour protéger le patrimoine historique et les richesses naturelles de la Sicile, de nombreux parcs, réserves et zones protégées ont vu le jour. Petit paradis des randonneurs, la Sicile offre un incroyable terrain de jeu permettant de se mettre au vert et d’organiser quelques randonnées ou treks : la réserve de Zingaro, mais aussi les parcs de Nebrodi ou des Madonie. ous trouverez également facilement des randonnées équestres. L’Etna offre une multitude d’activités pour toute la famille, été comme hiver. Glisse (ski alpin, de fond et surf) autour de Nicolosi ou Lingualossa, certaines pistes de ski furent endommagées par la dernière éruption de l’Etna. Les amateurs de ski pourront se rendre à Piano Battaglia (1 600 m d’altitude) sur les Madonie.

    La Réserve de Lo Zingaro : la plus belle réserve du nord-ouest de la Sicile
    La réserve naturelle orientée dello Zingaro s’étend sur une longueur d’environ 10 kilomètres sur la côte entre Scopello et San Vito lo Capo. Dans la réserve sont présentes de nombreuses plantes endémiques de la zone, certaines d’entre elles sont très rares dont la Chamaerops Humilis une palme naine qui est devenue le symbole de la réserve. Dans la zone se nidifient 39 espèces différentes d’oiseaux dont un des dix derniers couples de Faucon Pèlerin.

    Nebrodi : les Dolomites sicilienne
    Le Parc naturel des Nebrodi de 70 km de longueur, avec les Madonie à ouest et les Peloritani à est, constituent l’Apennin sicule. Le Parc se présente au nord, directement sur la Mer Tyrrhénienne, tandis que la limite méridionale est marquée par l’Etna, en particulier par le fleuve Alcantara et de l’autre côté par le cours de la rivière Simeto. Les éléments principaux qui caractérisent plus fortement le paysage naturel des Nebrodi sont la diversité de modelage des reliefs, la végétation très riche et les milieux humides. Ses sommets, qui rejoignent avec Monte Soro la cote maximale de 1847 mètres au dessus du niveau de la mer, ont des flancs arrondis et s’ouvrent en d’amples vallées sillonnées de nombreux petits fleuves qui aboutissent dans la mer Tyrrhénienne. Dans certaines autres zones, le paysage prend des aspects dolomitiques, avec des profils irréguliers et des formes âpres.

    Les Monts Madonie
    Les Madonie représentent un des plus célèbres écosystèmes de montagne du bassin méditerranéen pour la richesse de sa flore et l’intérêt considérable de sa végétation. Le Parc naturel des Madonie a été institué en 1989, a une superficie d’environ 40.000 hectares qui contient le territoire de 15 communes : Petralia Sottana, Isnello, Polizzi Generosa, Geraci Siculo, Collesano, Cefalù, Gratteri, Castelbuono, Caltavuturo, Scillato, Petralia Soprana, Pollina, Castellana Sicula, Sclafani Bagni et San Mauro Castelverde. Le sommet le plus haut du parc est Pizzo Carbonara avec ses 1979 mètres de hauteur, elle est la deuxième montagne la plus haute de l’île. Les forêts aux pieds de cette montagne sont parmi les plus variées de la méditerranée. Jusqu’à 1.500 mètres de hauteur des hêtres, des ypréaux, des chênes verts, des chênes-lièges et même du houx grandissent. Dans cette zone, un nombre élevé de plantes endémiques ont également trouvé une niche écologique. Les petits villages de montagnes, beaucoup d’entre eux fondés par les arabes et les normands pour défendre l’arrière-pays, offrent un coin presque intact de vieux villages de l’arrière-pays. Dans le Parc, différentes activités battent leur plein, dont l’élevage des moutons avec la production d’excellents fromages, l’élevage des ovins et l’artisanat local comme les céramiques de Polizzi Generosa et Collesano, le travail de la pierre à Geraci, la construction d’œuvres en bois dont des tonneaux, des escaliers et des poignées pour des outils, la construction de paniers en saule tressé. Il y a également des petites exploitations qui produisent de l’excellent huile d’olive à San Mauro Castelverde et Scillato, des gâteaux exquis et des liqueurs à Castelbuono, où il y a également une importante exploitation vinicole, l’Abbazia Santa Anastasia, dont le siège et les caves vinicoles se trouvent dans un antique ex-convent entouré par des collines cultivées en vignoble. Le Parc offre différents itinéraires à visiter à pied ou à cheval pour découvrir ses beautés enchanteresses et son charme caché.

    Le massif volcanique de l'Etna
    L'Etna est le volcan le plus actif et le plus haut d'Europe, il se trouve dans la Sicile nord orientale et il est le résultat de nombreux événements géologiques qui se sont succédés pendant des dizaines de milier d'années. Avec son énorme dimension, il se présente sur la mer Ionienne à est, au nord il est délimité par le fleuve Alcantara qui, en creusant son lit sur le terrain lavique, a donné origine à de superbes et d'étroites gorges, qui font partie aujourd'hui du Parc fluvial des Gorges de l'Alcantara. A ouest et sud ouest, l'Etna est en revanche délimité par le fleuve Simeto. L'Etna a actuellement une hauteur de 3330 mètres, il s'étend sur un périmètre d'environ 210 km et sur une superficie de 1600 kilomètres carrés. Les excursions sur l'Etna aux cratères du sommet peuvent être effectuées avec les guides qualifiés du lieu, en autobus 4x4 et en véhicule tout terrain, la société qui gère le téléphérique est en grade de fournir ces services régulièrement autorisés, toutefois il existe de nombreuses organisations parallèles qui effectuent le même type de service.
  • Intérêt PLONGÉE / SNORKELING   
    Avec ses eaux translucides (elles offrent 30 m de visibilité), la Sicile possède de superbes sites de plongée sous-marine notamment dans les îles Eoliennes.

    Les îles Eoliennes : le meilleur site de plongée de la Sicile
    Les Iles Eoliennes se situent à 24 milles nautiques au Nord des côtes de la Sicile. Beaucoup moins connues qu' Ustica, elles offrent toutefois un choix presque illimité de plongées d'un grand intérêt. L'archipel éolien compte plus de 60 points d'immersion de tous niveaux. La grande variété des fonds sous-marins d'origine volcanique vous surprendra : grottes marines, canyons, tombants noirs d'obsidienne ou blanc de pierre ponce, récifs, épaves et sites archéologiques. Durant les immersions vous rencontrerez bien entendu une multitude d'espèces différentes de poissons comme les mérous, barracudas, poulpes et hippocampes. Vous découvrirez aussi des fumerolles sous-marines témoins d'une activité volcanique constante à quelques mètres de profondeur. Nous avons choisis pour vous une formule d’une semaine qui allie plongée, détente et découverte.
  • Intérêt BALNÉAIRE   
    La Sicile, avec plus de 1 000 km de côte, son climat agréable et une eau limpide ravira plus d’un baigneur. Attention toutefois, cela ne signifie pas qu’il y a des plages partout. Les amateurs de baignade doivent plus compter sur des criques étroites et caillouteuses. Mais l’absence de prédisposition de la Sicile à un tourisme balnéaire de masse fait que ses eaux y sont magnifiques et ravissent les plongeurs. La côte Est est très rocheuse et offre un accès à la mer parfois difficile. La côte Ouest reste beaucoup plus propice aux plongeons avec de belles plages de sable surtout sur la côte sud ouest. Les îles Eoliennes sont toutefois le meilleur endroit pour les baignades, avec des plages plus préservées et moins fréquentées.

    Les plus belles plages de la Sicile :

    • Cefalù. La très belle plage de sable blanc de Cefalù, petite ville au nord de la Sicile. C’est à Cefalù que les plagistes autant que les amateurs d’art trouveront leur bonheur : la cité, riche d’un passé prestigieux dont témoigne sa cathédrale, est pourvue d’une plage qui se love au creux d’une vertigineuse falaise.

    • Mondello Lido. Près du village de pêcheurs de Mondello, sur la mer Méditerranée, est Mondello Lido, à seulement neuf kilomètres de Palerme en Sicile vibrante capitale. Sa large plage de sable blanc s’étend sur 2 km de Monte Pellegrino à Monte Gallo.

    • Taormine, ville balnéaire de la Sicile, offre plusieurs très belles plages (galets) et une harmonie semblable à Cefalù entre un prestigieux patrimoine historique et un cadre naturel exceptionnel dont les jardins suspendus et les élégantes villas surplombent une mer limpide et de coquettes plages (à Mazzaro) accessibles en téléphérique.

    • Mortelle. Populaire auprès des habitants cherchent à fuir la chaleur estivale, Lido di Mortelle, sur la pointe nord de l’île, 12 km au nord de Messine, a plusieurs belles plages. Lido dei Tirreno est parfait pour les enfants, mais il ya beaucoup de petites plages où vous pouvez trouver un peu de tranquillité.

    • Porto Ponente. La plage de sable noir de Porto Ponente, sur l’île Eolienne de Vulcano, et les bains de boue naturels de l’île.

    • Panarea. La petite île Eolienne de Panarea, paradis des plongeurs.

    • Marinella. Au sud de la Sicile enfin, on retiendra Marinella, le village originel de pêcheurs qui constitue la partie ancienne de Sélinonte célèbre par ailleurs pour ses temples grecs.
  • Intérêt GOLFIQUE   
    Avec seulement 3 parcours 18 trous sur toute l'île, la Sicile offre un choix tout somme assez restreints. Les trois parcours 18 trous sont : Madonie Golf Resort (Campofelice) - Golf Club Il Picciolo (Catania) - Verdura Golf & Spa Resort (Sciacca).




Points forts de la destination

[ Sommaire ]


Patrimoine culturel et architectural exceptionnel • Diversité des paysages • La beauté et la magie de l'Etna • Euro • Destination sécurisante • Gastronomie locale excellente • Agrotourisme bien développé




Points faibles de la destination

[ Sommaire ]


Des villes et des plages trop souvent sales et peu mises en valeur • La faiblesse de la signalétique routière • Réseau routier en mauvais état • Tarifs élevés pour un mauvais rapport qualité prix




Coût de la vie à l'extérieur de l'hôtel

[ Sommaire ]


Onéreux




Conseils

[ Sommaire ]


• Pour les petits budgets, recommandez les hébergements en "agriturismo". A 50 - 60 € la nuit, il est possible de dénicher des chambres qui possèdent tout le confort moderne, avec des petits déjeuners et dîner qui puisent dans les productions "maisons". Si très peu d'"agriturismo" figurent dans les brochures, la plupart des TO peuvent en proposer à la demande, via leurs réceptifs sur place.

• Si vous louez une voiture (la formule idéale pour découvrir l'île), sachez que dans les villes comme sur les routes nationales, les panneaux d'indication sont sont très rarement placés en amont. Aussi convient il de ralentir avant d'aborder un carrefour.

• Ne visiter surtout pas Palerme en voiture. Les rues sont quasiment toutes en sens unique et les panneaux d'indication très rares ; il y a de quoi bouillir de rage. Par ailleurs, le centre-ville s'arpente très facilement à pied, même s'il faut prévoir une bonne demi-journée (minimum). La seule ligne de métro n'est absolument pas pratique pour se déplacer.









Modifier la destination : Afrique du Sud - Andalousie - Argentine - Australie - Bahamas - Baléares - Birmanie - Bolivie - Bosnie-Herzégovine - Brésil - Bulgarie - Cambodge - Canada - Canaries - Cap Vert - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Corse - Costa Daurada / Calida - Costa Rica - Crète - Croatie - Cuba - Curaçao - Egypte - Emirats Arabes Unis - Equateur - Etats-Unis - France métropole - Grèce continentale - Guadeloupe - Guatemala - Ile Maurice - Iles Grecques - Inde - Indonésie/Bali - Iran - Italie du Sud - Jamaïque - Japon - Jordanie - Kenya - Laos - Laponie - Madagascar - Madère - Malaisie - Maldives - Malte - Maroc - Martinique - Mexique - Monténégro - Népal - Nouv. Calédonie - Oman - Panama - Pérou - Philippines - Polynésie - Portugal - Rép. Dominicaine - Réunion - Saint Barthélémy - Saint Martin - Sainte Lucie - Sardaigne - Seychelles - Sénégal - Sicile - Sri Lanka - Tanzanie/Zanzibar - Thaïlande - Tunisie - Turquie - Vietnam