La face peu reluisante de Dubaï

dubai
Ahmed Mansour dans son cachot : la face peu reluisante de Dubaï !
Il n’y a pas une semaine sans que la télévision (un coup TF1, un coup M6) nous présente un reportage bling-bling sur Dubaï et ses expatriés qui auraient à priori choisi le paradis sur terre, avec ses bars, restaurants et clubs ouverts alors que l’Europe se morfond dans un confinement interminable et hivernale des plus déprimants. La destination Dubaï que l’on nous présente comme moderne (difficile de faire plus) mais surtout festive, ouverte et tolérante… Oui, c’est vrai mais pas pour tout le monde. A l’heure où j’écris ces quelques lignes, je voudrais rappeler que le militant des droits de l’homme et également poète, Ahmed Mansour crépit dans un cachot de 4 m², à l’isolement depuis quatre ans dans une prison entre Dubaï et Abou Dhabi. Son crime ? Avoir prôné des réformes démocratiques pour son pays. Merci à l’excellent quotidien Le Monde, qui relate son histoire à travers une pleine page dans son édition du 02/02/2021. A l’évidence, nulle mention de ce martyr dans les reportages TV qui font la part belle à la face touristique de Dubaï sans oublier de dire que les EAU est un état répressif à l’encontre des militants des droits de l’homme mais également envers les minorités telles que les LGBT. Vous pouvez lire l’intégralité de l’article particulièrement édifiant du Monde en consultant notre dossier complet sur Dubaï  qui n’oublie pas le volet politique du pays.
La face peu reluisante de Dubaï 5.00/5 (100.00%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>